La solution miracle contre les terreurs nocturnes existe !

Les enfants se réveillent souvent de manière brutale pendant la nuit, dans le cas d’un cauchemar, mais si vous n’arrivez toujours pas à le calmer, c’est qu’il est victime d’une terreur nocturne. Les troubles de sommeil apparaissent, dans la plupart des cas, dès l’enfance, mais même les adultes sont concernés, ils surviennent en début de nuit et plus précisément durant le sommeil profond. Quand ils sont fréquents, ils perturbent la tranquille vie des enfants et des parents.

Si vous êtes l’un des personnes soucieuses de trouver la solution miracle pour ces terreurs nocturnes, cet article est pour vous, vous y trouverez aussi quelques conseils pour reconnaitre une terreur nocturne.

L’homéopathie, la solution miracle contre les terreurs nocturnes

Beaucoup de personnes cherchent le meilleur moyen pour soulager leurs enfants ainsi que leur entourage des terreurs nocturnes qui perturbent leur sommeil. Dans ce cas, l’homéopathie marche très bien, mais avant d’administrer un médicament, observez et essayez de comprendre ce qui perturbe vos enfants :

Stramonium

C’est un médicament homéopathique d’action limitée, en 9 CH au coucher de l’enfant à raison de 3 granules. On le prescrit quand la personne a besoin de lumière pour dormir ainsi que de chaleur ambiante, pour cela, il pourra dormir avec son frère ou sa sœur.

Si l’enfant grince des dents et crie sans raison et au moment des terreurs nocturnes, il a l’air hagard, se cramponne à celui qui est à côté (ou dans le cas ou vous faites du cododo) de lui et ne reconnait personne de son entourage, on peut le calmer en le réveillant pleinement et ensuite, le caresser pour l’endormir.

peur bébéKalium Bromatum

C’est un médicament homéopathique qui est préparé à base de bromure de potassium. Ce médicament est administré quand l’enfant crie pendant la nuit et en même temps, est inconsolable par ses parents, il n’est pas possible de le réveiller et de le sortir de son cauchemar, de plus, on remarque une agitation des mains pendant le jour et la nuit. On peut l’aider à s’améliorer grâce à une activité physique et par quelques mouvements des mains. La posologie d’emploi et de 9 à 15 CH pour 3 granules.

Hyoscyamus Niger

Préparé à partir de jusquiame, il est administré quand les terreurs sont provoquées par une excitation ou une peur, l’enfant se méfie de la télévision le soir, croit voir des animaux dans sa chambre la nuit et en plus, parle la nuit dans son sommeil. Ce médicament est prescrit en 9 à 15 CH pour une seule prise quotidienne.

Tarentula

Ce médicament est administré dans les cas où le sommeil est agité et accompagné de cauchemars et de terreurs nocturnes, il est également administré aux enfants hyperactifs. Le cas de ces enfants peut s’améliorer par la musique et les jeux en extérieur.

Kalium Phosphoricum

Ce médicament est administré quand les terreurs sont liées au surmenage intellectuel.

Les traitements naturels contre les terreurs nocturnes

Afin de retrouver un sommeil réparateur et paisible, il est tout à fait possible d’avoir recours à des traitements naturels. Ils sont aussi efficaces que les médicaments, pour cela, vous pouvez recourir aux huiles végétales comme la lavande, la camomille, le bois santal ainsi que la mandarine et aux huiles essentielles. Grâce à leurs différentes vertus relaxantes, elles peuvent vous aider à dormir facilement. Ainsi, vous pouvez appliquer quelques gouttes sur votre oreiller ou brûler quelques feuilles de laurier dans votre chambre avant de vous coucher.

Comment reconnaitre les terreurs nocturnes ?

Bébé peur nocturneOn peut différencier la terreur nocturne d’un cauchemar facilement, ce dernier survient au terme du cycle de sommeil, c’est-à-dire, vers la fin de la nuit. Les cauchemars sont des rêves classiques qui provoquent de la peur à tous les enfants : des monstres, des rêves qui expriment la jalousie d’un frère, la sévérité des parents, etc. Par contre, les terreurs nocturnes sont caractérisées par certains points spécifiques :

  • L’enfant n’arrive pas à se calmer pendant la terreur nocturne.
  • Les terreurs nocturnes surviennent en début de nuit, pendant le sommeil profond.
  • Des cris, des pleurs, un regard apeuré, des sueurs, une respiration rapide et de la tachycardie.
  • Le bruxisme : le grincement des dents pendant la nuit.
  • Une terreur nocturne dure entre 2 et 30 minutes.
  • L’enfant se rendort après la crise comme si de rien n’était et le lendemain, il ne se souvient de rien.

Il faut noter que les terreurs nocturnes des enfants ne sont en aucun cas un danger pour eux et qu’elles disparaissent au fur à mesure qu’il grandit. Par contre, elles peuvent s’avérer très gênantes pour l’entourage dans le cas où elles ne sont pas prises en charge.

Article traitant du sujet bébé terreur nocturne

(Visited 14 times, 1 visits today)