Quels sont les principes d’action d’une communication bienveillante ?

Le sujet de la communication n’est pas une mince question. Entre les personnes qui ne parlent pas suffisamment, celles qui parlent beaucoup, les autres qui s’offusquent sans raison, les personnes qui interrompent la conversation… Chacun d’entre nous a des points à retravailler quant à sa façon de communiquer afin de mieux entretenir ses relations avec autrui. La communication bienveillante, connue également sous le nom de communication non-violente, nous aide à exprimer ce que nous pensons autrement dans le but de minimiser les désaccords. En outre, la communication permet, entre autres, de tisser un rapport basé sur la confiance qui est nécessaire à l’épanouissement d’une relation (et cela même si il s’agit d’un enfant turbulent).
Dans cet article, nous allons voir comment apprendre à s’exprimer d’une manière bienveillante.

Les avantages d’une communication bienveillante

communication bienveillanteLa communication bienveillante employée avec nos proches, et surtout nos enfants, a trois grands avantages :

  • elle permet de se focaliser sur soi avant de se confronter à un interlocuteur : que ressens-je ? Quel est ce besoin qui n’est pas comblé pour moi ? Que me faut-il dans ce cas ?
  • ne pas se sentir attaqué par les dires des autres. En prenant conscience du fait que l’autre personne n’est pas comme vous et possède également des émotions et des besoins qui ne dépendent pas de vous, cela vous permet de ne pas considérer les mots prononcés par l’autre personne comme une attaque. En effet, vous allez comprendre plutôt qu’un de ses besoins n’a pas peut être assouvi,
  • en donnant un modèle de communication sympathique et bienveillante, nous favorisons la possibilité que notre enfant puisse utiliser cette aptitude au cours de ses interactions futures avec son entourage. Dans le même genre l’éducation positive à de nombreuses vertues.

Sur quels principes repose la communication bienveillante ?

La communication bienveillante repose sur 4 principes d’action :

  • observer les faits,
  • exprimer ses attentes et ses ressentis,
  • émettre une demande,
  • réceptionner en faisant preuve d’empathie.

Observation des faits

Rien à faire à ce niveau. Il s’agit de décortiquer et de faire une analyse froide par rapport à une situation particulière. En effet, froid veut dire qu’on est plus calme et qu’on n’est plus sous le contrôle de nos émotions, peu importe lesquelles.

L’expression de ses attentes et ses ressentis

une communication bienveillanteExprimez clairement les sentiments qui vous habitent. La reconnaissance de ses envies et ses ressentis est un principe d’action fondamental. Cela nous donne la possibilité de repérer facilement l’origine des conflits qui peuvent survenir. Le fait de les exprimer honnêtement aide votre interlocuteur à mieux saisir votre position et à réagir en faisant preuve de compréhension et d’empathie. Si vous n’êtes pas satisfait de la situation, dites-le clairement à la personne concernée, sans toutefois lui faire de reproches. C’est ainsi que naissent les tensions.

Émettre une demande

Toute forme de communication s’accompagne d’une requête adressée à votre interlocuteur, même si celle-ci ne reste pas explicite. A cause de nos styles de communication, nos demandes ressemblent souvent à des revendications, ce qui suscite une certaine résistance.
Le mieux serait donc de tenir des propos limpides et positifs. Indiquez clairement vos désirs au lieu de ce que vous ne voulez pas. Et surtout, faites en sorte que votre demande soit claire. Par ailleurs, cherchez à obtenir un feed-back de votre interlocuteur afin de vérifier s’il a vraiment saisi le message.

Réceptionner en faisant preuve d’empathie

Avant de mettre les choses au clair, assurez-vous d’avoir assimilé au mieux le message de votre interlocuteur. Accueillez ses propos avec la plus grande empathie. Cela signifie que vous devez vous détourner de vous-même et être attentif aux observations, aux sentiments, aux désirs et aux demandes de votre interlocuteur. Pour être certain que vous avez bien saisi ce que l’autre personne vous a dit, il vous suffit de le paraphraser ou de le reformuler en soulignant ce qu’elle a observé, ressenti, voulu et réclamé.
Par ailleurs, il est nécessaire de continuer à faire preuve d’empathie durant toute la communication, sachant que vous serez peut-être amené à fournir quelques retours avant que la personne à qui vous vous adressez ne se sente comprise. Ainsi, si vous sentez que la tension retombe ou si le flux de la conversation cesse, cela signifie que vous vous êtes montré particulièrement compréhensif et empathique envers votre interlocuteur.
En bref, vous devez vous armer de ces 4 principes fondamentaux pour garantir le succès et l’efficacité de vos échanges et de vos discussions avec les gens qui souhaitent converser avec vous ou lorsque vous vous adressez à quelqu’un.

Principe communication bienveillante

(Visited 23 times, 1 visits today)